Accueil > Actualités > Développement durable > Création d’une plateforme de données territoriales pour le suivi de l’impact (...)

Développement durable 18 octobre 2021

Création d’une plateforme de données territoriales pour le suivi de l’impact carbone du territoire rochelais



Enregistrer au format pdf

A l’occasion de la deuxième édition du Salon B-Boost, rendez-vous des acteurs du logiciel libre et de l’open source, à La Rochelle les 14 et 15 octobre, le consortium La Rochelle Territoire Zéro Carbone - Ville de La Rochelle, Communauté d’Agglomération, Port Atlantique, La Rochelle Université et Pôle Atlantech - annonce avoir sélectionné le consortium Citeos, onepoint, Kuzzle et FieldBox.ai pour concevoir et réaliser à partir de novembre 2021 une plateforme de données territoriales.

La plateforme de données territoriales rassemblera tout type d’information au service de la neutralité carbone de l’ambition La Rochelle Territoire Zéro Carbone en 2040. En premier lieu elle sera alimentée par la plateforme Open data mutualisée de La Rochelle, mais aussi de données issues de capteurs de consommation d’énergie ou de la qualité de l’air, des données privées et publiques de mobilité ou encore de volume et de typologie de déchets d’entreprises.
La plateforme intégrera aussi bien des données chiffrées, que des cartes ou des images satellites. Elles seront vérifiées, traitées et rendues anonymes. Une fois stockées sous licence d’utilisation pour assurer leur sécurité et leur confidentialité, elles pourront être exploitées. La plateforme sera conçue pour automatiser la collecte et l’actualisation. Surtout, sa force réside dans sa capacité à croiser des informations, créer des référentiels et produire des tableaux de bord.

Grâce à la plateforme de données territoriales, le consortium La Rochelle Territoire zéro Carbone aura la possibilité d’établir un bilan détaillé de l’impact carbone et son évolution à l’échelle de l’agglomération, des communes, ou d’un usage particulier comme la part modale du vélo, la performance énergétique des bâtiments publics, ou encore l’état des puits de carbone.
Accessibles aux administrations, entreprises, associations, chercheurs, citoyens… les données pourront également être réutilisées pour développer de nouveaux services, dans le respect de la vie privée et pour l’intérêt général.

Une plateforme bâtie sur un socle ouvert et responsable

La plateforme sera développée sous licence de libre diffusion Apache 2.0 pour favoriser la réutilisation et encourager d’autres acteurs à enrichir la solution. Elle sera co-construite et utilisée par une communauté d’acteurs privés et publics rochelais et d’autres territoires intéressés. Certifiée par une démarche AFAQ d’éco-conception, sa consommation électrique sera optimisée et un bilan carbone sera réalisé pour compenser les émissions.

Un marché est passé avec le consortium Citeos, onepoint, Kuzzle et FieldBox.ai pour la conception, le développement et la maintenance de la Plateforme de données territoriales, d’une durée de 6 ans et pour un montant estimé à 2,6 millions d’euros HT, cofinancés par la Région Nouvelle-Aquitaine via le fond européen FEDER, la Banque des Territoires, le Port Atlantique La Rochelle, la Ville et la Communauté d’Agglomération de La Rochelle.

Photo : B-Boost à La Rochelle le 15 octobre 2021 : consortium Citeos, onepoint, Kuzzle et FieldBox.ai pour la conception d’une plateforme de données territoriales à partir de novembre 2021. Crédit Pierre Meunié / CdA La Rochelle



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.