Accueil > Entreprises > Business Dating du Crédit Agricole, de nombreux talents mais seulement deux (...)

Entreprises 13 novembre 2017

Business Dating du Crédit Agricole, de nombreux talents mais seulement deux lauréats



Enregistrer au format pdf

Dans un centre de conférence comble et devant une assistance comblée, les 10 finalistes du concours organisé par le Crédit Agricole Touraine Poitou ont eu chacun 7 minutes pour défendre leur projet. And the winners are… Le jury a décerné le prix commerçant à Mathilde Renaud et Maryse Baloge pour L’effet Bocal. Le prix artisan et le prix du public sont revenus à Benoit Mandin pour son Atelier Duo by Ambre et Benoit.

Etre finaliste du Concours Business Dating est déjà une victoire en soi. C’est la satisfaction que son entreprise ait retenu l’attention parmi les 165 candidats du départ. C’est aussi le plaisir (mêlé de stress) d’exposer son projet professionnel, qui s’apparente souvent à un projet de vie, à un auditoire captif. C’est encore lui donner de la visibilité et partager un moment convivial avec les autres candidats et les fervents supporters.

Des outsiders méritants

Voilà pourquoi chacun des finalistes mérite un petit zoom.
Dans la catégorie « artisan », Damien Girardin a ouvert le bal pour présenter son activité « Girardin Damien Traiteur ». Installé à Vouillé, ce traiteur très enthousiaste propose de livrer ses plateaux repas sur le lieu de travail. Il offre surtout ses services de chef à domicile et s’occupe de tout, cuisine, service et vaisselle compris !

François Guillon a enchainé avec l’histoire d’une vieille dame de 120 ans, disparue en 1963… et réapparue l’an dernier ! Il n’est pas ici question de fantôme mais de la marque Bière de Montmorillon qui revit aujourd’hui sur ses terres d’origine. Souhaitons-lui une seconde longue vie !

Frédéric et Cécile Proux, unis dans la vie, ils le sont aussi dans leur métier avec CFP Gastronomie, et sur scène, dans un numéro à deux voix. « Nous avons toujours rêvé de travailler ensemble ». C’est aujourd’hui chose faite avec une conserverie de bocaux en verre dans lesquels sont mijotés des recettes d’inspiration familiale.

Laetitia Rigaud a enchainé avec une entrée remarquée en tenue de tango argentin, une de ses passions. « Laeti & la bricole » adore donner une seconde vie aux meubles. Elle propose de restaurer vos vieux meubles ou de venir apprendre à « do it yourself » dans le cadre de ses stages et ateliers.

Dans la catégorie « commerçant », Antoine Bastien et Sylvain Bodet, deux anciens animateurs radio, ont présenté de concert leur activité de pressage de disques « Vinyls Recors Makers ». Ils proposent un produit clé en main aux artistes pour 150 à 3000 copies.

Angélique Lefeuvre a quant à elle repris, avec son mari, le « Camping du Moulin de la Gassote » à Saint-Savin. Le couple a notamment des projets de nouveaux hébergements et de labellisation pour ces prochaines années.

Arthur Manceau, avec Acétylène Manufacture, adore personnaliser tous les deux et quatre roues depuis qu’il est petit. Encore étudiant en 2e année de master, il concrétise son rêve avec des pièces de personnalisation pour moto.

Pour Valérie Maroto, de l’AERL les 2M, tout baigne ! Elle écrit elle aussi son histoire professionnelle avec son mari, guide de pêche. Tous deux ont repris la ferme aquacole de Lusignan. Ils produisent et commercialisent des vifs, proposent de la pêche d’étang et de la pêche de loisir. Parmi leurs nombreux projets, une école de pêche et des chalets en bois…

Deux lauréats heureux

On garde ceux qui ont été jugés les meilleurs pour la fin.
L’Effet bocal a été distingué dans la catégorie commerçant pour son projet novateur et prometteur. L’objectif de Mathilde et Maryse, les deux amies associées, « faire germer un monde meilleur ». Leur activité est basée sur 3 principes fondateurs : simplicité, authenticité et qualité. Elles offrent dans leur boutique du quartier de Montmidi à Poitiers une épicerie sans emballage (venez avec vos bocaux, vos bouteilles…), des produits sélectionnés en circuit court et un lieu de ressource et de convivialité dans lequel sont programmés des ateliers. « C’est un peu une épicerie d’antan, un lieu de proximité qui fait du bien et du lien » résument-elles.

Enfin Benoit Mandin, co-associé de l’Atelier Duo by Ambre et Benoit, a présenté son histoire depuis sa petite enfance où il avait besoin de toucher les cheveux de sa maman pour s’endormir. Il a surtout démontré comment un métier « conventionnel » pouvait se réinventer en se spécialisant sur « le long et les chignons » et en proposant des prestations d’un genre nouveau en intervenant sur des événements. « Pour les mariages, nous nous déplaçons pour coiffer mariés et témoins ». Des formules à succès confirmées par le temps nécessaire pour obtenir un rendez-vous et des travaux artistiques qui ont pu être admirés sur trois magnifiques modèles. Lors de sa présentation, Benoit confiait vivre un rêve tous les jours. La double récompense décernée par le jury et le public va le porter encore plus loin sur son petit nuage…

Sophie Guitonneau



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.